+33 6 20 14 08 77
+33 6 20 14 08 77

Un stage de survie avec David Manise

Voyages Méthode Wim Hof

 Stage de survie

En décembre 2020, j’ai eu l’occasion de pouvoir me former à la survie avec David Manise, instructeur de survie et auteur de plusieurs ouvrages !

Mon souhait était de pouvoir apprendre les bases de la survie pour encore mieux accompagner mes stagiaires pendant les stages Wim Hof que j’organise en pleine nature. En plus je savais qu’il y a un lien fort entre des pratiques de renforcement par l’hormèse et la capacité de survie en milieux naturel. La méthode Wim Hof nous apprend à gérer bien le froid, gérer le stress, savoir se concentrer et garder le cap. Le jeûne intermittent et le jeûne complet nous permettent de savoir faire plus avec moins, la respiration à garder nos énergies et l’endurance.

L’objectif de ce stage de survie était donc apprendre à unir ce capital de ressources internes développé par la pratique de la méthode Wim Hof, la respiration etc.. avec des moyens concrets et préparés à l’avance (le matériel de survie) plus les connaissances en matière.

J’ai encore appris sur le grand froid, sur l’importance de la respiration en nature, sur  comment continuer d'avancer quand on est privé de nourriture, d'eau, de feu, d'abris etc..

Je partage avec vous des éléments de formation par thématique.

Gestion du froid

Bain glacé Wim Hof
Froid

La tête et le cou c’est là où on perd le plus de chaleur et là où il n’y a pas de vasoconstriction androgénique. Bonnet, écharpe sont donc importants.  

Attention à la perte de mobilité couplée avec le froid. Cela représente un danger.

Les vêtements chauds permettent d’emprisonner l’air chaud dans les fibres et donc d’isoler le corps du froid extérieur. Faire circuler l’air chaud à l’intérieur de nos vêtements c’est bon, donc pas des vêtements compressés et collés au corps.

Comme font les Inuits :

  • Respirer exclusivement par le nez dans le froid et lentement, sinon on refroidi rapidement les poumons et donc le corps.
  • Apprendre à respirer plus lentement et profondément pour brasser moins d’air froid et donc perdre moins de volume mort d’air à chaque respiration.
  • Sont avantagés ceux qui respirent plus lentement au repos, qui tolèrent mieux le CO2 et qui savent utiliser et dégager les voies aériennes supérieures du nez.
  • Sont avantagés à la survie les personnes qui savent bien respirer ! Si cela vous intéresse, j’ai écrit un livre pour apprendre la respiration ici.

 

Voilà une technique Wim Hof pour se réchauffer en statique et si on ne peut pas bouger :

  • Coller les cuisses et les bras au thorax, le menton rentré.
  • Cette position protège aussi la carotide et les artères. Inspirer lentement et profondément, bloquer le souffle aux poumons pleins et contracter le corps en partant du bas (les pieds) et monter progressivement vers le haut jusqu’au épaules (mais pas la tête).
  • L’image est celle du dentifrice qu’on « squeeze » (contracte) du bas vers le haut. Garder la contraction 5 secondes environ et relâcher la tension au même temps de l’expiration.
  • Répéter 5-10 fois. NB : si la tête tourne, pratiquer assis et sans trop forcer (ne pas mettre de tension vers le crane).

Une autre technique de respiration qui réchauffe beaucoup et rapidement est la technique CATANA que vous trouvez dans mon livre.  

La nuit, pour protéger le duvet de l’humidité, absorber l’humidité de la transpiration et respiration du corps : mettre un coton/laine ou écharpe autour du cou et de la tête.

 

Gestion du risque

« La Règle des 3 » :

  • 3 secondes : perte vigilance
  • 3 minutes : organes vitaux et oxygénation
  • 3 heures : température
  • 3 jours : boire
  • 3 semaines : manger
  • 3 mois : hygiène (pieds et mains, dents, peau)
  • 3 ans : sens de la vie et émotions

Voilà où on peut être en danger si on ne maîtrise pas le risque sur ces temps-là.

 

Alimentation

Comme au Tibet pour le froid : coupler une substance excitante (thé/café) avec du gras (huile coco, beurre cacao, beurre) car ça active les mitochondries et la graisse brune et ça réchauffe et un plus ça cale ! C’est le principe du bulletproof coffee. J’ai fait une vidéo pour vous en parler ici :

Hqdefault

Avoir une diète riche en gras et pauvre en glucides (type Keto ou Paleo) aide à l’endurance, à la résistance à la faim et au jeûne. Sur le terrain, on est plus résilients et efficaces aux problèmes de faim, manque d’énergie et baisse de concentration. Ils sont avantagés aux situations de survie les personnes qui pratiquent le jeûne intermittent ou qui sont en Cétose. Ou encore ceux qui ont déjà expérimenté la faim car ils ont  fait des jeûnes de plusieurs jours.

Pour un boost d’énergie quand on ne peut pas se permettre de dormir : Guarana + Acérola en comprimée

Gestion des Moyens

« La méthode CCVMD »
Cela ça vaut milles dollars :

  • Conscience de l’environnement et de mon état
  • Communication
  • Vision (les yeux)
  • Mobilité
  • Dextérité (mains)

Ces moyens peuvent être vitales en survie. Veillez à faire un check régulier de vos moyens.

Gestion de la température

Le corps échange la chaleur avec l’environnement externe en quatre façons differentes : c’est l’acronyme RECC en ordre d’importance :

R : rayonnement
E : évaporation
C : convection
C : conduction

Le corps produit de la chaleur par unité de volume (cellules et métabolisme via la respiration cellulaire) mais échange avec l’environnement par unité de surface. Assumer une forme avec un rapport Surface/Volume bas, limite la perte de chaleur et permet de mieux résister au froid. La forme plus efficace c’est la sphère. Une physionomie trapue est avantagée dans le froid.
Les extrémités du corps (mains et pieds) échangent plus avec l’environnement car elles ont une grande surface et un petit volume. Il ne faut donc pas les exposer au froid.

2 Techniques :

Technique avec un briquet et une couverture de survie : s’y asseoir à l’intérieur avec le briquet devant soi et ressentir la chaleur du rayonnement et convection de la flamme toute suite sur soi.

Technique d’une couverture de survie et deux personnes pour combiner la production de chaleur des deux personnes, réduire la surface d’échange et avoir une forme Surface/Volume petite.  La même chose avec plusieurs personnes.

 

Gestion du feu

Feu - Stage de survie

Pour faire du feu : Il faut des bâtons fins, longs, minces et secs (mais pas ronds ou denses) à bruler. On peut les couper au couteau.

Dans le bois du pin, il y a la résine et la térébenthine naturelle, on l’appelle du « bois gras ». Ce sont des excellentes allumettes qui brulent comme support pour le feu ayant un support, le bois, imbibé déjà d’un combustible : la résine/térébenthine.

Avec un couteau on peut déjà gérer le bois pour le feu. Puis on a besoin d’un briquet ou des pierres à feu.

Gestion de l’eau

Attention à trois types de pollution dans l’eau :

  • Nucléaire : particules chargés vont vers le bas
  • Bactérique : filtrer et bouillir
  • Chimique : utiliser un charbon actif

Un Clinex (mouchoir papier ou tissus) peut déjà servir de premier filtre pour clarifier l’eau. On utilise une bouteille en plastique coupé à moitié avec le clinex dans l’entonnoir pour filtrer l’eau en éliminant les particules. Ensuite on doit la bouillir et possiblement la traiter avec une substance contre les virus et bactéries comme du citron, du vin..

Pour éliminer tous les virus de l’eau il faut avoir un filtre à 99.999% donc attention à ne pas être sûr confiant par rapport à votre filtration. Si vous avez un doute, ne buvez pas.

 

Gestion du matériel de survie

Pour votre matériel de survie suivez « La règle de la PERLE »

  • Polyvalent
  • Efficace
  • Résistant
  • Leger
  • Economique

Avoir de la redondance et de la diversité dans le matériel de survie pour mieux s’adapter aux circonstances changeantes.

Indispensables :

  • Trousse de survie
  • Couteau
  • Briquet (ou pierre à feu)
  • Poncho et cordelettes (pour faire un abri)

Pour l’hygiène ça peut servir d’avoir : de la poudre de talc (borotalco) pour les mains et pieds et absorber l’humidité, du thym ou sauge pour les dents, de la lanoline pour protéger et régénérer la peau.

Orientation

Deux règles principales à garder en tête :

  • Eviter les points de non-retour géographiques
  • Marcher en ligne droite

Utiliser le soleil (pour l’hémisphère Nord) et une montre avec l’heure solaire :

  • 12h le soleil est au Sud
  • 24h le soleil est au Nord (dessous de l’horizon)
  • 6h le soleil est à l’EST
  • 18h le soleil est au WEST

Le soleil se déplace d’environ 15°/heure sur sa trajectoire solaire. Une main c’est environ 15° de déplacement sur la trajectoire du soleil donc environ 1h (ou vice-versa).

On peut aussi utiliser un bâton planté vertical au sol pour tracer la trajectoire du soleil (cadran solaire). Avec les nouages, des lunettes solaires polarisées permettent de mieux voir le soleil

Utiliser la Lune :

  • La Pleine lune se lève à l’EST (comme le soleil) et se couche à l'OUEST.

Utiliser les étoiles : En reportant cinq fois la distance des deux étoiles du bout de la casserole de la Grande Ourse, vers le haut du récipient, on trouve l’étoile Polaire et la direction du nord.

 

Conclusion

Ce que j’en retire du stage :

 

  • L’importance de se préparer en amont à la survie pour mieux endurer des situations hors confort en hors norme, et donc avoir un corps et un mental prêt. Par exemple avoir l’habitude de jeûner, comme le jeûne intermittent ou un jeûne de plusieurs jours, hydrique et aussi sec. Ou encore savoir travailler avec le froid grâce à la méthode Wim Hof, connaître des techniques de respiration et comment respirer de façon efficace. Il est également intéressant de savoir retrouver sa concentration et ses moyens en situation difficile. Ici, je pense encore à la capacité de concentration et d'abstraction qu’on peut développer avec la méditation, la méthode Wim Hof ou encore le combat type Krav Maga.

 

  • L’importance aussi d’être équipé avec le juste matériel. Cela peut faire une grosse différence en termes de vécu et résultat de la survie. Avoir au minima dans son sac à dos un couteau, un briquet et une couverture de survie. Ainsi, il ne faut pas compter uniquement sur ses ressources physiques mais aussi se préparer intelligemment en termes d’équipement.

Stage survie avec The Odyssey et Baptiste Gagnaire

Baptiste Gagnaire, coach et fondateur de The Odyssey m'a proposé de pouvoir intervenir dans le cadre d'une semaine de survie dans le Vercors pour faire découvrir la Méthode Wim Hof.

Une grande première pour moi, transmettre la Méthode Wim Hof dans un cadre 100% nature! Pas de confort du chaud autre que le feu.

Nuit en bivouac, randonnée en raquette, apprendre les premiers gestes de survie et Méthode Wim Hof! 

Après une introduction aux bases de la Méthode Wim Hof, une séance de respiration dans les sacs de couchage, direction les profondeurs terrestres pour une immersion en eau froide après une descente en rappel dans une grotte.

Ici, les stagiaires affrontent leur peur et vont découvrir ce qu'il y a de plus grand en eux.

Une aventure qui uni et qui me donne l'envie et l'enthousiasme de pouvoir vous proposer de nouveau ce type de format dans les prochains mois.

Partants?


Envie d'expérimenter la Méthode Wim Hof ?

Rejoignez-nous pour notre Expédition Trek et Méthode Wim Hof,

Alpes Italiennes, du 25-31 Juillet 2021 !

Voyage Méthode Wim Hof & Randonnée NATURE, Savoie, 29 Avril au 2 Mai 2021

Nous vous proposons de partir à la découverte de la nature puissante et sauvage

des Alpes Italiennes lors d'un TREK ITINÉRANT de 6 jours.

Une EXPÉRIENCE HORS DU COMMUN, alliant MÉTHODE WIM HOF avec la PUISSANCE DE LA NATURE !

Vous pourrez EXPÉRIMENTER et IMPLÉMENTER durablement la Méthode Wim Hof dans votre quotidien. Avec nous, vous allez apprendre à mieux vous connaitre, découvrir vos potentiels cachés et ramener dans votre vie des clés puissantes et des outils concrets pour être plus HEUREUX, en MEILLEURE SANTÉ et plus forts !

Pour vivre l'extraordinaire, vivons à notre maximum !

 

Pour en savoir plus :


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.